Focus : Cam4 ou la virtualisation du sexe

Focus : Cam4 ou la virtualisation du sexe

Dix ans après son lancement, CAM4 s’est imposé comme un leader mondial du partage de webcams de charme grâce à une communauté de plus de 18 millions de webcameurs à travers le monde. Le monde du voyeurisme est à portée de clic !

Je zappe et je mate. Oubliée la télévision. Deux décennies plus tard, ce ne serait pas forcément très compliqué de mettre au goût du jour le premier gros tube de Passi avec une version adaptée à CAM4, tant le titre colle bien aux habitudes du consommateur moderne de webcam érotique. Dès la page d’accueil du site, l’opulence est de mise. Et pour cause. N’importe qui possédant une webcam et une connexion Internet peut s’exhiber. Avec 18 millions de membres éparpillés à travers le monde, il n’est pas surprenant de trouver en permanence entre 1 500 et 3 000 modèles désireux de nous proposer un show torride. Il y a forcément quelqu’un à son goût. Forcément. On trouve tous les profils possibles et imaginables : des femmes seules, des femmes en couple avec un homme, des femmes en couple avec une femme, des hommes seuls, des couples gays, des trans, des vieux, des jeunes, des grosses, des canons de beautés, des physiques pas faciles, des femmes poilues, des petits seins, des blondes à forte poitrine, des sexes piercés… Qui a parlé de paradis du porno amateur ?

Retrouvez d'autres articles dans le magazine August Ames : La canadienne qui enflamme le X

Lire la suite